Tisser des liens affectifs en tant que remplaçant.e

Le lien affectif est une des clés permettant aux éducateurs de comprendre quelle approche ils doivent mettre en place pour amener l’enfant plus loin dans leur développement. L’absence de ce lien pourrait rendre les journées difficiles, car il n’y a pas de lien de confiance qui a été construit.

Black female teacher talking to kids during music class at preschool.

Parlons de la pyramide de Maslow, qui illustre bien qu’il faut une sécurité affective afin de pouvoir s’épanouir. Si l’on se met à la place de l’enfant qui rencontre cette nouvelle personne dans son environnement, quelles sont ses émotions ? Quel est son besoin ?

Pour répondre à ces questions, on pourrait dire que chaque enfant est unique, ce qui veut dire que les réactions peuvent varier. Cependant, il est fort probable que les enfants se sentent inquiets face à une nouvelle personne et qu’ils aient besoin d’être rassurés.

Comment s’y prendre ?

Observer : même si c’est pour un remplacement de courte durée, prenez le temps d’observer les intérêts et les besoins affectifs des enfants du groupe dans lequel vous travaillerez. Si vous remarquez qu’il y a des enfants qui s’intéressent à la peinture, prenez le temps de vous asseoir avec eux et jouez avec eux.

S’approcher et se mettre à leur hauteur : voici une intervention qui peut paraître banale, mais qui est d’une grande importance. Quand vous vous approchez d’un enfant et que vous vous mettez à sa hauteur, vous êtes au même niveau que lui. L’enfant se sentira donc reconnu et écouté.

Prendre le temps : avez-vous remarqué que de nos jours, nous sommes constamment à la course ? il est important lorsqu’on travaille en petite enfance de prendre son temps. Maude Dubé, éducatrice spécialisée, l’indique bien dans son article Le lien d’attachement éducatrice-enfant, un lien important et primordial : « Prenez votre temps. Avec certains enfants, le lien d’attachement sera facile à établir. Avec d’autres, l’établissement de ce lien sera plus long et complexe ». Je prends comme exemple le changement de couches, qui est un excellent moment pour tisser des liens affectifs avec les tout-petits. Prenez le temps de parler à l’enfant, de lui sourire, d’être doux dans vos échanges, etc.

Soyez à l’écoute : lorsque les enfants vivent des émotions fortes (par exemple le moment où le parent quitte le service éducatif), soyez à l’écoute de ses émotions. Soyez présent afin de rassurer le plus possible l’enfant, cherchez un objet de transition qui pourrait le réconforter comme un doudou.

En conclusion, le lien affectif représente une base importante pour favoriser le développement harmonieux de nos tout-petits.

Maria Lucia Ramirez

Conseillère pédagogique au SR.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous avez des questions? Joignez-nous ici:
Capsules Pédagogiques
À propos de SR
5/5

Remplir le formulaire de demande d'emplois.

Remplir le formulaire de demande internationale